L’OEA observera le second tour des élections présidentielles en Haïti en décembre

6 novembre 2015

 

La Mission d’observation électorale de l’Organisation des États Américains (MOE-OEA) en Haïti, dirigée par l’ancien Ministre des Affaires étrangères et Ministre de la Défense du Brésil, Celso Amorim, prend note de l’annonce faite hier par le CEP des résultats préliminaires des élections présidentielles, qui concordent avec les observations faites par la Mission le 25 octobre.

 

Selon ces résultats, aucun des candidats n’a obtenu la majorité absolue (50 % +1) ou une avance de 25 % sur son poursuivant, tel que prescrit par la Constitution et le Décret électoral pour remporter la présidentielle, rendant un second tour nécessaire. Au regard des ententes existantes entre le Gouvernement d’Haïti et le Secrétariat général de l’OEA, l’Organisation déploiera une Mission d’observation électorale pour le second tour des élections présidentielles prévu au mois de décembre. L’OEA réitère l’importance de voir les phases finales du processus électoral conduites en accord avec les normes préétablies et dans un climat de paix et de calme.

 

En prévision du second tour de ces élections, la MOE-OEA encourage tous les partis politiques ayant pris part au scrutin à travailler et s’investir ensemble dans la construction d’une démocratie haïtienne plus vigoureuse et plus inclusive.

 

La Mission croit que la volonté politique, ainsi que des actions résolues du CEP permettront de surmonter les difficultés rencontrées lors des élections du 25 octobre. La MOE-OEA soumettra aux autorités électorales pour leur considération un rapport contenant des recommandations pour le prochain tour d’élections. Ces recommandations viseront principalement le rôle et la gestion des mandataires, une source de préoccupations durant le vote du 25 octobre.

 

La Mission encourage les partis politiques et les citoyens à faire usage des voies légales disponibles pour faire valoir toute potentielle inquiétude. Elle exhorte les autorités compétentes à enquêter sur les allégations d’irrégularités présentées et à sanctionner tout acte proscrit par la Loi.

 

La MOE-OEA appelle tous les Haïtiens à poursuivre leur engagement dans le processus électoral et à participer massivement au second tour des élections présidentielles.

 

Référence : F-332/1